Mon ange

.

Descendue de très loin, je savais que tu seras là. Hypnotisée de rien. Ma muse. Tu viens, tu sais le refrain. La musique a cet effet sur moi, il faudrait qu’elle l’ait sur le monde. Le monde tournerait bleu, il n’y aurait plus de peur mon ange, le monde serait monde.

Des anges planent au plafond. Des anges planent au plafond. Ronds. Où étais tu passé, toi le guide, où étais tu passé ? Pourquoi je m’abandonne de moi-même parfois ? Pourquoi moi ?

Des anges tournent au plafond et me regardent. Ils sourient, ma muse, ils vont, ronds. Où étais tu passé loin de moi, mon guide ? Ou bien tu me diras que tu étais juste là, enfantine. Simple, mon garant secret, ma gourmandise, tu me diras comment ma vie va. Mon ange, tu me diras. Cet arc-en-ciel dans les bras, je le vois. Je le vois.

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s