Bianca.2

Poussée par l’obligeance elle descend extrême. Lentement sur le sentier, entre les ormes et le grand peuplier, le soleil ce matin a craqué la couche de brume mauve. Le gris est éclairé.

Bianca a le sentiment d’avoir toujours été là. La colline derrière, le goudron ancien juste après le sentier qui mène à la maison de pierres.Celle qui l’a toujours abritée, même quand elle n’y était pas, même quand elle n’était pas née.

Aujourd’hui dans le jardin vert humide elle trace ses traits. Chaque recoin lui insuffle la vie qu’elle a longtemps cherché. Car il faut bien le dire, Bianca d’ici n’a pas toujours été. On dit être de quelque part mais cela lui est inconnu.

Elle n’a pas toujours été seule, mais elle a toujours su qu’il partirait avant elle. C’était un poids dans sa mémoire comme si elle l’avait déjà vécu. Elle avait eu un flash dès leurs premiers embrasements. Elle le voyait en costume, éteint pour toujours, avec un fils jeune homme, à ses côtés. A l’époque elle ne savait pas qu’il aurait un fils d’une autre femme. Comment aurait-elle pu l’imaginer ? Mais la vision était sincère et simple. Elle l’avait toujours gardée. Et aujourd’hui elle n’a plus ce poids. Ils ont largué les amarres tous les deux. Même s’il n’est plus là il est là tous les jours et elle aime cela. Le fils est grand maintenant, un jeune adulte, comme elle l’avait su, vingt-cinq ans auparavant. Ils ont toujours été distants. Mais il sait qu’elle est là et qu’elle a connu son père bien mieux que quiconque, alors un jour il lui demandera.

Bianca ne pleure pas. Elle a rejoint les toits, les cieux qui n’attendent pas. Elle est amoureuse. Elle sort et marche vers la source de cette rivière où ils faisaient des feux. Elle ramasse le bois et s’assoit silencieuse. Au creux du bois, elle est là, amoureuse, elle est là. Elle est prête pour tout, tout ce qui est, pas à pas.

Sans doute a -t-elle toujours été ainsi mais il y a eu beaucoup de moments très difficiles. Elle n’acceptait de les voir que bien après. Sur le coup, Bianca vivait. N’est ce pas cela vivre ?

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s