L’africaine

Folle de vie

Feu de tout bois craqueront mes pas
Feu d’un Dieu lointain qui a suspendu ses cornes d’alouettes
Feu heureux quand tu reviens à tes premiers amours
Feu noirci dans mes branches
J’ai tout sali mon tablier de cendres
Folle envie folle dingue et spaghettis
Feu roule qui pique amasse sa mousse feu des brousses

Le soir entre les moustiques l’africaine s’endort sous les bruits
D’une nature en feu qui fera ma vie.

.

Ecrit d’une traite, d’un instant, pour les moments poétiques de mabes. thème du mois : le feu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s