l’empesée

parfois non parfois c’est raté parfois c’est pas la peine

toujours à rien ne sert de cacher ses emblèmes toujours ressort aux tempêtes

étreint éteint sonne la défaite des corps qui abritent les mensonges

parfois pour tout parfois non pendu au cou le collier défait ce qu’on avait caché enseveli sous les jours

revient à la lumière le creux où tu te pèses lourd

lourd

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s