Mardi

Quand tu t’en vas je me nourris essentiellement d’un seul plat. Cette fois c’est une grande tarte aux abricots. Elle est comme une grande horloge toute ronde où compter les jours sans toi. Un quart avant-hier, une grosse part pour ton départ. Un quart hier ? Tiens déjà je ne suis plus sûre. Il en reste une moitié, en tout cas, je la vois.

Reviendras-tu jeudi ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s