Encore

Inconsolable du silence

Sans doute d’une soeur et d’un frère que je ne trouverai pas disparus dans des entrailles maternelles gonflées de silence qui tue

Inconsolable du silence je dois écrire me tailler la part du loup à grand pas bazarder encore tracer vers ce vide tailler mes routes comme des veines bleues coulées vertes réveiller les morts revivre tout

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s