L’espoir avance, avec des ailes bleues et vertes, indociles et brillantes comme des étoiles sur le reflet de l’eau la nuit, une nuit pleine de lunes.

L’espoir, ne pas le retenir, le laisser libre d’aller et venir, il finira par, jour après jour, prendre son ticket pour toi, aller-retour. S’en revenir de tout, pourquoi laisser à la traîne ?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s