Tremblements sur le mur c’est le soleil

A cette heure si tôt en hiver que déjà plonge le soleil ses reflets sur le mur orange trames d’ombres viennent charmer.

Qu’on n’oubliera pas le printemps qu’on l’emmènera dans nos gants, sous nos bonnets, on écartera les volets pour voir les jours se rallonger.

Trames d’ombres légères sur le mur orangé les dessins au mur sont emportés.

Les vitres sont sales derrière la montagne est la même embrouillée.

Des feuilles séchées sur le robinier qui a tout perdu d’un coup c’est une fin d’automne sans couleurs ou si peu allons ne prenons pas d’habitude.

La nature n’en fait qu’à sa façon un jour on a froid un jour non.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s